Top articles

  • Les cigognes

    12 juin 2016 ( #Compostelle )

    Selon une légende qui nous représente avec un enfant emmailloté sur le bec, nous apporterions aux futurs parents leur bébés, confiés à nous par le gentil gnome qui les pêche dans les eaux souterraines de la cathédrale de Strasbourg avec son filet d'or....

  • L'agneau

    11 juin 2016 ( #Compostelle )

    Ils vont grandir tous deux au flanc d'un plateau où la roche affleure. Ils se nourriront de plantes sèches dans les escarpements sauvages et les prés trop pentus pour être cultivés. Mais avant, ils auront connu le meilleur de l'existence: boire le lait...

  • Les édifices

    10 juin 2016 ( #Compostelle )

    Sur le chemin que parcourt le pèlerin, il les rencontre ces édifices pour lesquels son regard n'est plus attiré vers l'horizon mais le haut. La pierre dressée de la préhistoire s'est faite de plus en plus légère, imitant la dentelle pour faire oublier...

  • L'éolienne

    09 juin 2016 ( #Compostelle )

    Lorsqu'elle surgit soudain derrière les jeunes pins, je m'attendais à la voir fondre sur moi dans la splendeur de sa courbe ailée. Aussi lorsque je la vis immobile, je compris que ces ailes n'était pas nées pour voler mais pour être une offrande perpétuelle...

  • La porte

    08 juin 2016 ( #Compostelle )

    Taillée dans un bois puissant et cloutée de fer, la porte munie d'une poignée et d'une serrure n'a pas que la fonction utilitaire de permettre l'ouverture ou la fermeture. Elle sépare le dedans du dehors. Dehors, l'espace étrange sans limite ouvert à...

  • Les coquelicots

    07 juin 2016 ( #Compostelle )

    Nous avons besoin de si peu de lumière pour faire naître notre rouge que notre présence peut à elle seul pimenter un jours gris. Autrefois nous cohabitions en plein champ avec les blés, mais nous gênions, avec notre seule ambition d'apporter un peu de...

  • La terre

    06 juin 2016 ( #Compostelle )

    C'est la patience de la terre qui d'une goutte d'eau fait une goutte de vin. Il lui aura fallu se laisser féconder, puis rassembler dans la sève nourricière ce que des milliards d'être vivants auront transformé à partir de la roche mère, mélangée aux...

  • Les petits matins

    05 juin 2016 ( #Compostelle )

    Ils sont la langue du jour venue balayer la terre encore endormie. Longtemps, toute une nuit, elle a caché sa face pour laisser vivre et mourir ceux qui ont l'obscurité pour amie. Alors, bien avant que la crête ne rougeoie, ils se glissent sur la plaine...

  • Le pont roman

    04 juin 2016 ( #Compostelle )

    On m'appelle ainsi en raison de mes arches en plein cintre qui permettent depuis des siècles de franchir la rivière. Tout a changé autour de moi. La ville s'est boursoufflé, a blanchi, s'est rendue coquette. Moi je reste égal et fidèle à ma rivière et...

  • Le torrent

    02 juin 2016 ( #Compostelle )

    Il se hâte, le torrent. Il n'a pas le temps. Il lui faut rejoindre au plus vite la rivière en vallée. Les moulins ont besoin de son eau. Les tanneries comptent sur lui pour assouplir les cuirs, les lavoirs pour rendre le linge éclatant. Les sources innombrables...

  • La fosse commune

    01 juin 2016 ( #Compostelle )

    La mort n'est pas ici. Je ne suis qu'une fosse où reposent les restes des pèlerins qui l'ont croisée. Ils sont arrivés ici à Roncevaux, certains bien vivants et d'autres bien malades. La mort rodait sur le chemin. Que voulez-vous, ils ont été jusqu'à...

  • Frontières

    31 mai 2016 ( #Compostelle )

    Alors que le pèlerin passe la frontière, il ne peut s'empêcher de penser à ceux qui les franchissent comme lui à pied, fuyant avec pour seuls biens des sacs contenant leur effets et la dernière photo de la famille réunie. Ils marchent aussi vers un inconnu,...

  • Les pentes

    30 mai 2016 ( #Compostelle )

    Elles sont le vrai visage de la montagne. La ligne de crête n'est que le dessin de leurs rencontres au sommet, qui parfois s'élève tant, que les hommes lui ont donné un nom. Certains noms sont devenus célèbres, lourds des défis, tragédies et victoires...

  • Les landes

    21 mai 2016 ( #Compostelle )

    Je n'offre que sable aux pins et aux hommes qui vivent et grandissent sur mon sol. Intimement mêlées, leurs vies dépendent l'une de l'autre, qui puisent aux mêmes éléments. Ils ont chacun à leur façon tiré des racines qui fouillent mon sol une grandeur...

  • Marcher, cela n'est rien

    20 mai 2016 ( #Compostelle )

    Rien que la lune et quelques étoiles, le soir venu, par dessus les maisons du village où passe le chemin, Rien que les grands pins et le vent alentour dans la longue forêt traversée, Rien que le sable sous les pieds foulant le ruban qui se déroule pas...

  • Au bout du chemin

    19 mai 2016 ( #Compostelle )

    Qu'y a-t-il au bout du chemin? La lumière espère celui qui vit dans l'ombre. Une réponse espére celui qui vit dans le doute. La guérison espère celui qui vit dans la souffrance. La paix espère celui qui vit dans l'inquiétude. Chaque pas possède son poids...

  • Le bief

    18 mai 2016 ( #Compostelle )

    Contrairement aux idées reçues, ce n'est pas la rivière qui fait tourner les meules, elle est bien trop inconstante et agitée. C'est moi qui apporte de l'eau au moulin et fait moudre la farine. Sur mon parcours entre les saules et les prés, après avoir...

  • Le foin

    17 mai 2016 ( #Compostelle )

    Le foin c'est ... Un départ des faucheuses dans la rosée du petit jour, sitôt l'jus bu, avec 4 jours de beau annoncés par la météo, C'est le va et vient lancinant de la biellette actionnant les sections de la lame dans l'herbe qui se couche, C'est la...

  • La tourterelle

    16 mai 2016 ( #Compostelle )

    Nous sommes trois dans la famille à être proche de l'homme. Mon frère, le pigeon, c'est le corps. Ses ailes sont taillées dans le roc et il a l'instinct du voyageur. Il a été mêlé à toutes sortes de guerres. Ma soeur, la colombe, c'est l'âme. Elle aspire...

  • La prêle dite encore communément queue de rat ou de chat ou de cheval

    15 mai 2016 ( #Compostelle )

    Celui qui marche ne saurait me manquer car je dresse mon port altier au bord des chemins en pays humide. Il aurait tort de m'ignorer car j'ai malgré mon nom le sens de la fête. Venu droit de la préhistoire, je traverse au printemps la croûte terrestre...

  • La vigne

    14 mai 2016 ( #Compostelle )

    Il n'est de plante sous le ciel qui sache mieux que moi exprimer l'âme de la terre. Epousant la rondeur de ses coteaux, mes racines vont puiser les sucs les plus subtils qu'elle recèle pour les amener au grand jour. Avant que soit cueilli le raisin, il...

  • La simplicité du monde

    13 mai 2016 ( #Compostelle )

    Oui, M. Malraux, le monde aurait pu être simple comme le ciel et la mer, Mais le monde en a décidé autrement. Il a décidé de laisser le ciel féconder la mer, Et de donner naissance à la terre, La terre où se nuancent les couleurs, Où s'entremêlent les...

  • A l'approche du village

    12 mai 2016 ( #Compostelle )

    Durant de longues heures le regard s'est nourri de sous-bois, d'étangs, de bocage ou de terres, Et puis il apparaît, le village. C'est d'abord un clocher qui indique au pèlerin un regroupement d'âmes. S'il ne les attire plus autant qu'avant, il reste...

  • L'ombre et la lumiére

    11 mai 2016 ( #Compostelle )

    Au fil des pas, au fil des jours La part d'ombre du pèlerin Aspire à la lumière. Il n'est de pierres, de ravines ou de collines ombragées Qui ne lui rappelle ce qui est caché sous le boisseau. Il n'est de prairies, de vignes ou de valons ensoleillés Qui...

  • La belle dame

    10 mai 2016 ( #Compostelle )

    Il arrive que le pèlerin croise sur son chemin des demeures anciennes et vénérables. Lorsque la beauté règne sur l'une de ces belles dames, même la charpente devient une oeuvre d'art. Cette façon de coiffer les murs épais est un chant au savoir faire...

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>