Top articles

  • L’arbre qui ne s’élevait pas droit

    09 octobre 2021 ( #'poétie' )

    à tous ceux qui ont l'impression d'avoir poussé de travers. Ne dites pas à l’arbre qu’il penche. Il pourrait tomber. Jeune, comme vous, il rêvait de s’élancer, rectiligne, tel qu’en lui-même l’appel se faisait entendre Et la vie en a décidé autrement....

  • Variation stellaire

    09 septembre 2021 ( #'poétie' )

    L’astre sous lequel elle était née n'était pas particulièrement lumineux. Non qu’il n'eût pris garde de briller comme les autres étoiles, mais comme il n’apportait aucun soin à son apparence stellaire, au fil du temps, elle vint à en oublier jusqu’à son...

  • Via Tolosana le 12 mai

    14 mai 2021 ( #Via Tolosana )

    Pousser la porte et recevoir en cadeau cette lumière, un matin, vous console de toutes les portes des églises trouvées fermées. Au pied de l'arbre, un rappel à l'essentiel. Ce que tes yeux verront, ton cœur le vivra. Avant de voir le spectre que tu es...

  • Via Tolosana le 11 mai

    13 mai 2021 ( #Via Tolosana )

    Savoure chaque pas ! Ainsi commence l'invitation de cet arbre à vivre le jour. Au détour du chemin, une cabane qui serait restée cabane s'il n'y avait eu la présence d'une bougie et d'une boîte d'allumettes. Avec la flamme elle est devenue temple. Deux...

  • Via Tolosana 9 mai

    12 mai 2021 ( #Via Tolosana )

    Je ne fais que mettre mes pas dans ceux qui ont déjà emprunté ces routes. La pierre me le dit: tu es un parmi les hommes et les femmes qui marchent. Mais ta recherche est unique. Dans un petit cimetière, les stèles gravées de la croix de Saint Jacques,...

  • Via Tolosana 8 mai

    11 mai 2021 ( #Via Tolosana )

    Comment, face à cette grotte, ne pas comprendre la tentation de la vie érémitique, confrontée à la force de la terre à laquelle l'ermite doit se mesurer et, en même temps, dans laquelle il doit se fondre. Murailles, vous aviez pour mission de nous protéger...

  • Via Tolosana, 19 mai

    21 mai 2021 ( #Via Tolosana )

    Les eaux calmes du canal du midi n'y sont pour rien, qui invitent soit à l'ennui, soit à la sérénité celui qui les côtoie. Car elles ne vont nulle part et ne vivent de transports que celui des bateaux à qui elles permettent de voyager. L'écluse, si elle...

  • Via Tolosana, 20 mai, fin provisoire

    22 mai 2021 ( #Via Tolosana )

    Sans se laisser tenter par les chemins de traverse qui empruntent les arches annonçant la ville rose, les platanes vont, silencieux le long des berges, jusqu'à Toulouse, comme les pèlerins. Les canards de barbarie eux mêmes méditent au bord de l'eau....

  • Automne

    02 novembre 2021 ( #'poétie' )

    On dit qu’il faut, pour son bien être, épouser les saisons. Certaines sont cependant plus faciles à épouser que d’autres, Ce qui suit devrait vous en avertir. Jugez par vous-même! Lorsque l’automne s’était présenté avec sa tête échevelée couverte d’une...

  • Je suis incapable de vous dire ...

    12 novembre 2021 ( #trace du jour )

    Je suis incapable de vous dire pourquoi les feuilles ne font pas de bruit lorsqu’elles touchent le sol, mais je sais qu’elles ont crié lorsqu’elles se sont détachées de l’arbre, au petit matin. Je suis incapable de vous dire qui, de la terre ou des racines,...

  • Histoire piquante

    19 novembre 2021 ( #'poétie' )

    Une bogue mit au monde trois petites châtaignes, sans crier, avant de s’en aller mourir de sa belle mort, sur le tapis de feuilles disposé au pied du châtaignier. Les trois petites châtaignes eurent des destins divers mais toutes trois gardèrent de leur...

  • Conférence 

    09 novembre 2021 ( #'poétie' )

    Cardabelle. Chardon présent dans le Larzac, appelé aussi baromètre du berger, car il se ferme par temps humide et s'ouvre par temps sec. Il est présent sur de nombreuses portes de la région en guise de porte bonheur, appelé aussi l'œil de la maison. L’image...

  • Sillage

    30 novembre 2021 ( #prose poétique )

    Lorsque sur terre vient le temps pour notre corps de s’effacer, que laisse-t-on qui ne s'efface ? Des enfants, une œuvre, un ouvrage, une empreinte, peut être, mais aussi cela qui dure ; d’y avoir cru d’avoir osé d’avoir échoué d’avoir permis d’avoir...

  •  Désir d’alliance

    02 décembre 2021 ( #'poétie' )

    C’est le privilège de l’homme et la cause de son tourment ; dès que le monde s’ouvre à lui apparaissent les premiers désirs. Ils naissent par dizaine, au long des jours, le faisant échouer au gré des vents sur les rives de la satisfaction ou les écueils...

  • Des gestes simples

    09 décembre 2021 ( #'poétie' )

    Ils ont caressé leurs certitudes avant de les pousser une à une sur le pas de la porte. Puis ils ont délicatement dit à leurs vieux principes de s’en aller mourir ailleurs. Ce furent là leurs deux premiers gestes, après qu’ils eurent décidé de vivre heureusement...

  • Le choix de vivre

    19 novembre 2020 ( #'poétie' )

    C’est une étincelle qui en premier lui apparut et l’invita à s’avancer vers la source de vie à la manière de l’étoile guidant les mages Se levant et la suivant il tituba dans le noir jusqu’à une anfractuosité dans les ténèbres d’où il vit le fleuve auquel...

  • L’arbre qui voulait toucher le ciel

    09 mars 2021 ( #'poétie' )

    L’arbre qui voulait toucher le ciel Un arbre, parmi ses congénères de la forêt amazonienne, possédait en lui-même l’intime conviction qu’il devait un jour toucher le ciel . Patiemment, des années durant, il grandit, la sève transportant toujours plus...

  • Le pont

    07 septembre 2020 ( #'poétie' )

    Lorsque l’eau rencontre le pont, c’est l’arche qui s’offre d’abord à elle. Et avec l’arche, le vide créé par le cintre de pierres. Pour le passant, ce qui importe, c’est le tablier, Mais pour l’eau, c’est le vide par où s’engouffrer. Et si ce vide n’est...

  • La loupiote

    08 février 2022 ( #'poétie' )

    Dans le cœur de l’hiver brille une lumière, plutôt pâle et menue, du genre loupiote, à luire sagement et sans prétention. Seule, elle s’est risquée à lui tenir compagnie, lui qui a les extrémités si froides et le regard glacé. Il fallait bien que quelqu’un...

  • Un silence au goût d'éternité

    24 octobre 2022 ( #prose poétique )

    Au delà de l'absence de bruit, se tient le silence que nous n'aurons jamais fini d'apprendre à écouter. L’invitation faite à l’arbre par le ciel Nous ne l’entendons pas ou si peu Mais l’arbre, si, qui va le rejoindre. L’appel régulier de la lune à la...

  • Au plus près de soi

    30 octobre 2022 ( #prose poétique )

    C’est une longue et fascinante marche que celle d’aller au plus près de soi. S’approcher de soi ne va pas de soi Il faut laisser derrière soi toute vaine illusion. C’est une marche déroutante parce qu’on ne sait pas où se trouve ce soi-disant soi, d'autant...

  • Le secret des mots

    03 novembre 2022 ( #'poétie' )

    On ne fait pas dire aux mots ce que l’on veut, contrairement à ce qui est admis. J’en veux pour preuve ces mots, appréciés pour leur faculté de se taire, que j’ai invités sur la page afin de les laisser s’exprimer, librement. Le silence est venu en premier,...

  • Pour aimer la vie

    04 novembre 2022 ( #Humour et poétie )

    J’ai récemment fait l'expérience d'accepter de mourir, pas de mourir, non, juste accepter de mourir, pas simplement se dire, oui je vais mourir, mais se vivre, sans ce qui nous fait vivre ; Sans la poignée de main du matin sans le petit verre de rouge...

  • Il faut bien rêver un peu

    07 octobre 2022 ( #Humour et poétie )

    Cette nuit encore, le vent a soufflé fort dans la grande voile des rêves, emportant la liberté endimanchée dans une chevauchée magnifique. Les chevelures des femmes iraniennes se sont mises à onduler au soleil. Les tables ukrainiennes en fête ont retrouvé...

  • Plaidoyer 

    18 novembre 2022 ( #prose poétique )

    A quoi sert de pénétrer le cœur de l’atome si le nôtre reste impénétrable, à quoi sert de dévier le cours des eaux si c’est pour assécher notre âme, à quoi sert de désirer pour la terre de nos enfants si notre désir déjà la consume, à quoi sert de nourrir...

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 > >>