Top articles

  • Justement

    05 février 2010

    Justement, l’abeille butine et pollénise Sans se soucier des fleurs et de leur devenir. Justement, l’enfant croît et bientôt rivalise Avec celui qui lui a permis de grandir Ainsi donc, nous voyons toute chose soumise Alors que, justement, tout cherche...

  • Naufragés en Haïti

    07 février 2010

    A l’heure où les ombres fuient Les rues deviennent des lits. Ils sont des milliers qui prient Proches de leur bien détruit Avant d’affronter la nuit Naufragés, en Haïti.

  • Baume

    12 février 2010

    Le jour pose un baume Sur les tendres ecchymoses De la nuit aveugle.

  • Recyclage

    16 février 2010

    Où va se nicher notre petite entreprise de recyclage de l’inquiétude et du stress ? pour certains c’est dans les muscles, pour d’autres dans l’estomac et le ventre, pour d’autres encore dans l’esprit.

  • Les siens

    14 février 2010

    Toi et les tiens, vous et les vôtres, … qui sont les nôtres ? Amis, ils le sont mais plus encore, famille, ils n’en sont pas forcément, Peut-être sont-ils ceux qui éveillent en nous l’instinct du berger.

  • Vu à la télé

    19 février 2010

    L’arbre à saucisse se trouve-t-il : à Toulouse, à Francfort, à Strasbourg ou en Afrique du Sud ? Il faut oser poser la question ! TF1 , ferme des célébrités, un vendredi soir, ou comment rendre les cerveaux comme des saucisses, disponibles au premier...

  • Rupture

    23 février 2010

    Ce n’est pas seulement en raison d’un pédoncule devenu sec Que le fruit décide un jour de rompre avec l’arbre. C’est aussi en raison du poids d’espérance de sa pulpe.

  • On fait aller !

    25 février 2010

    « Ca va ? » « On fait aller ! » Impossible pour l’interpellé de faire de Je le sujet, car confusément il se place plutôt comme objet. « Je fais aller » serait donc incorrect. Mais alors qui se cache sous ce On qui fait aller le Je ?

  • Averse

    15 avril 2010

    Comme l’averse sur un sol nu et craquelé les mots viennent féconder les germes de nos doutes et leur donnent la couleur de la vie. Parfois nait alors, comme une fleur, l’être rassuré.

  • De concert

    23 juin 2010

    Sentir en soi une petite musique Légère, harmonieuse, unique, juste Lorsque tout en nous agit de concert.

  • Acteurs

    26 juin 2010

    Lorsque, sur un plateau, le battement de cils De l’un est perçu par les autres, Alors peut naître la magie du spectacle vivant.

  • Demeure

    28 juin 2010

    Elle est sans limite la demeure où tu résides Les travaux et les jours en sont les murs Le soleil et le vent la meublent Les paroles et le chant l’habillent La présence s’y tient, immobile.

  • Haïku du matin

    22 juillet 2010

    La langue de l’aube Lèche la rosée des feuilles Délicatement.

  • Haïku des blés

    30 juillet 2010

    Dans la plaine étale, Seul, l’arbre veille sur l’or Pesant des blés murs.

  • Haïku des brumes

    09 août 2010

    Les rayons de l’aube Avec leur plume de brume Dessinent le jour.

  • Brindilles

    01 décembre 2010

    Comme on alimente le foyer avec une bûche, Le soir, avant de contempler les flammes, Déposer au creux de soi Les brindilles du jour Avant d'en goûter la chaleur.

  • Haïku des ailes

    16 septembre 2010

    Il est posé, là Dans le plein milieu du jour Bleu, battant des ailes.

  • Haïku du vent

    21 février 2011

    Il n’y a de traces Qui, sous le vent de l’oubli Un jour ne s’effacent

  • Haïku du sapin vert

    24 février 2011

    Juste sous le ciel Que rejoint la neige blanche, Un sapin vert, seul

  • Haïku des milliers

    26 février 2011

    Sous la neige dorment Des milliers d’êtres enfouis Joie, que fais-tu là ?

  • Haïku de la flaque bleue

    26 février 2011

    Le soleil se baigne Dans la mince flaque bleue Qui troue les nuages

  • Touches

    04 mars 2011

    Celles du peintre ajoutent de la couleur à la toile Tandis que celles du jour viennent effacer des voiles Nous effleurant comme on chasse une scorie du revers de la main Nous révélant petit à petit à nous même.

  • Roses

    08 mars 2011

    Si la rose est sans pourquoi Elle est aussi sans merci. C’est pourquoi dire merci Pour l’existence des roses Est si important.

  • Haïku des poulains

    23 juillet 2011

    Quelques poulains mâles Lancent leurs jambes au ciel Eros les chevauche.

  • L'araignée

    31 juillet 2011

    L’araignée tisse l’invisible Son art est celui du vide Qu’elle nous rend délicatement présent.

<< < 10 11 12 13 14 15 16 17 18 > >>