Via Tolosana 10 mai

Publié le par Denis

Comme elle est émouvante la rencontre avec une orchidée sauvage. Tant de beauté inscrite dans sa simplicité de fleur.. Quelques feuilles au sol, une tige et l'éclat de sa parure, telle que le soleil lui même se prend à jouer avec elle, l'éclairant comme une belle de jour. 

 

Comme c'est beau un sapin, tout frais lavé, qui vient de faire sa toilette. 

L'étoile du rocher n'a pas l'éclat de sa sœur du ciel qui guidait les mages, mais elle s'offre à hauteur d'yeux au pèlerin pour lui indiquer le chemin. 

Le chemin vers la fontaine des yeux à l'eau de laquelle il est invité de tremper son mouchoir, se l'appliquer sur les yeux puis l'accrocher sur les étendoirs. S'il n'est pas guerri de son affection, au moins est-il assuré d'avoir le regard clair sur l'invisible. 

L'invisible présent dans cette chapelle appelée à devenir le lieu d'ermitage d'un moine de Lerins. 

Rosa m'a accueilli à Lunas, tout trempé au sortir de cette journée liquide, dans le gîte bien chauffé avec une bonne soupe et un repas pantagruelique. Merci à elle et à Paul. 

 

Publié dans Via Tolosana

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

geneste 17/05/2021 17:42

voir au delà du visible, écouter au delà des sons, traduire en mot ce que te confie l'orchidée la fontaine et les arbres, Denis , merci pour ce monde que tu invites à découvrir .

Denis 21/05/2021 11:05

Le chemin est un lieu magique pour exercer sa capacité à s'émerveiller et à être dans la gratitude. Il suffit de mettre un pas devant l'autre. ????