Via Tolosana, 19 mai

Publié le par Denis

Via Tolosana, 19 mai

Les eaux calmes du canal du midi n'y sont pour rien, qui invitent soit à l'ennui, soit à la sérénité celui qui les côtoie. Car elles ne vont nulle part et ne vivent de transports que celui des bateaux à qui elles permettent de voyager. 

L'écluse, si elle permet aux bateaux de monter, ne permet pas pour autant à l'eau de monter elle aussi. Et inversement. Allez comprendre ! 

Mais, grâce à sa chapelle du canal, elle permet au marinières et aux mariniers de s'élever. 

La main qui a glissé ces fleurs dans la blessure du platane cherchait à poétiser l'espace. Je la serre chaleureusement. 

Que cherchait celle qui a conduit cette voiture à sa perte ? 

Merci à Régis, hospitalier bénévole de tenir le gîte associatif d'Aigues vives où nous avons trouvé des lits, une salle de bains et une cuisine pour confectionner notre repas, le tout bien propre. 

 

 

 

 

 

Publié dans Via Tolosana

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

geneste 02/06/2021 17:42

Photos et poésies références culturelles à Monet par exemple et son champ de coquelicot et sa dame à l'ombrelle, merci Denis de nous offrir à admirer, à écouter tes mots et à nos souvenirs de belles oeuvres d'art