Via Tolosana, 17 mai

Publié le par Denis

Via Tolosana, 17 mai

La petite troupe de coquelicots attend sagement à l'entrée du champs, la fin de son bannissement des cultures. 

Les marguerites, elles, sont moins patientes. 

Entre l'herbe et la vache, l'histoire dure depuis des lustres. La vache mange l'herbe, l'herbe reçoit les bouses de la vache. Et cependant l'herbe ne se plaint pas qui chaque année se donne en pâture. 

Tiens, une soeur de voilliage qui associe elle aussi les mots et les couleurs ! 

Tant le baiser était ardent, tant elle se sentait vivante entre ses ses bras, qu'elle n'avait  pu s'empêcher de revenir écrire "la vie est belle" sur la façade de la maison  qui les avait vus s'enlacer. Lui s'était contenté de signer. 

Toute ma gratitude à Isabelle qui, de sa maison aux Cassès, a fait un havre délicat, plein de charme où elle accueille les pèlerins avec bonheur. 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Publié dans Via Tolosana

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Encre Mauve 20/05/2021 07:37

Ahhhhhh les coquelicots...quelle beauté !