Partir

Publié le par Denis

Partir

Une lumière chaude, encore, perce le silence de la nuit.

Le jour est presque déjà là, avec sa promesse de départ  

Je quitte le nid, ce matin, en claquant la porte derrière moi. 

 

Compostelle était jusqu’à présent une destination.

Cela devient un chemin, mon chemin.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
S
Ce petit mot juste pour voir si çà marche.

les anges, monsieur, cela existe... l'un deux m'a visité ce matin et a permis de changer l'heure d'un rendez-vous chez le médecin pour Yves afin de me permettre de participer à l'atelier d'écriture

Je t'embrasse
Marie
Répondre
D
Ca marche! Enfin, ça vole... Avec deux ailes comme voilliage