La porte

Publié le par Denis

La porte

Taillée dans un bois puissant et cloutée de fer, la porte munie d'une poignée et d'une serrure n'a pas que la fonction utilitaire de permettre l'ouverture ou la fermeture.

Elle sépare le dedans du dehors.

Dehors, l'espace étrange sans limite ouvert à toutes les errances,

Dedans, un espace connu, stable, délimité autour du foyer.

Venu du dedans, chacun est appelé au dehors, avant de lui même séparer du tout ce qui sera à lui en propre et qui deviendra chez lui.

Il aura ainsi le choix de laisser l'extérieur venir féconder son espace en tenant sa porte ouverte ou de se protéger de toute incursion et de tout commerce avec l'autre, qui porte alors le nom d'étranger.

Le pèlerin passe devant toutes ces portes alignées au long du chemin. Devant certaines, il s'arrête, frappe, entre et se restaure. Dans un même mouvement, il reçoit autant qu'il donne, puis il repart. Que ces maisons soient bénies.

Belorado, le 7 juin 2016

Toute ma gratitude au couple d'hospitaliers suisses qui veillent bénévolement, avec sollicitude et gentillesse, à l'accueil et au bien être des pèlerins dans cette maison paroissiale jouxtant l'église aux quatre nids de cigognes et où le prêtre a prononcé la bénédiction après quoi j'ai chanté a capella une cantate de Bach, en remerciement pour cette bienveillance sur nous, pèlerins.

Publié dans Compostelle

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Simon 08/06/2016 15:35

Cette photo de porte est magnifique et me touche beaucoup. Elle rappelle plein de souvenirs du chemin (la photo de la meseta aussi)
A bientôt. je t'embrasse
marie

Denis 08/06/2016 21:20

Merci Marie. Je serai dans la meseta dans deux jours, après Burgos, demain.
Tout va bien après un coup de fatigue.
Bizs