Top articles

  • Chant aux fenêtres du mercredi 25 mars

    25 mars 2020

    Bonjour à toi et merci de ta visite ce matin : Aïe, on nos fait croire que le bonheur, c'est d'avoir... On a soif d'idéal, attiré par les étoiles, les voiles, Que des choses pas commerciales... Ça te dit quelque chose? Le chant du jour est : " Foule sentimentale"...

  • Cathédrale

    26 avril 2019 ( #photo-graphie )

    Deux troncs en croisée d'ogive qui ouvrent sur une cathédrale de verdure inondée de lumière. La voûte, une canopée bruissante de jeunes feuilles, Le sol, un tapis de jacinthes des bois Notre dame, décoiffée, peut compter sur ses sœurs pour la soutenir...

  • La promise

    27 octobre 2020 ( #'poétie' )

    C’est sous le doux nom de délivrance Qu’elle s’était présentée à lui, Lorsqu’il l’avait appelée. Il lui avait demandé de prendre sa main Et de l’emmener avec elle En voyage, loin, au-delà d’ici bas. Mais la promise avait décliné Trop d’attaches le retenaient...

  • La meilleure part

    09 novembre 2020 ( #'poétie' )

    La liseuse à la fenêtre de Johannes Vermeer Ceux qui s’éloignent de nous Ne nous laissent pas seuls. Une part d’eux reste dans le temps. Pour la voir et la sentir Il faut attendre que l’absence Ait fait place à une autre présence. Ni les yeux, ni les...

  • Le choix de vivre

    19 novembre 2020 ( #'poétie' )

    C’est une étincelle qui en premier lui apparu et l’invita à s’avancer vers la source de vie à la manière de l’étoile guidant les mages Se levant et la suivant il tituba dans le noir jusqu’à une anfractuosité dans les ténèbres d’où il vit le fleuve auquel...

  • Percer

    25 juin 2016 ( #Compostelle )

    Le vieil arbre a laissé son feuillage faire de l'ombre devant la porte de la chapelle. Quelques feuilles craintives se sont approchées de sa cloche et frissonnent à son battement sonore. A l'heure calme du soir où rentrent les troupeaux, lorsque le vent...

  • L'araignée

    26 mai 2016 ( #Compostelle )

    Je suis l'être le plus délicat et le plus cruel de la création. Hideuse à faire crier d'effroi, ne s'échappe pourtant de mon ventre que finesse et beauté. Mon art est celui du vide que je rends délicatement présent. Je tisse l'invisible. La toile que...

  • Pierres précieuses

    22 mai 2016 ( #Compostelle )

    Aspirée par les angles de pierres où repose l'arc en plein cintre, la lumière est profonde qui pénètre l'église du village. Tout dans l'art roman contribue au mystère comme cette origine de la lumière. Si vive soit-elle à l'extérieur, elle n'est que douceur...

  • Reflet du ciel

    28 mai 2016 ( #Compostelle )

    Ils se sont installé définitivement sur ce coin de prairie, au sommet de colline, n'emportant avec eux que leur art de regarder le ciel. Issus d'une longue lignée de chênes centenaires, ils ont quitté leur forêt pour cet endroit, un peu au dessus de la...

  • Connaitre

    27 mai 2016 ( #Compostelle )

    Il fit une dernière fois le geste habituel de tourner la clé dans la serrure, et il parti pour connaitre le monde, le connaitre au rythme de ses pas. Il prit le temps de rencontrer le jour dans sa plénitude comme à son déclin. Il prit le temps de se laisser...

  • L'angélus

    25 mai 2016 ( #Compostelle )

    "Depuis Giscard, je le sonne deux fois, une fois à midi et une fois à quatorze heure. C'est la tradition! " "Non, pensez-vous, ça ne me fait rien, j'habite à côté." Ainsi s'exclame le sonneur de cloche de quatre vingt douze ans bien sonnées, avant de...

  • Le trésor caché de l'anglais

    24 mai 2016 ( #Compostelle )

    Il était une fois une église possédant un retable baroque derrière lequel une famille de souris fort croyante, mais bruyante avait élu domicile. Un jour le curé qui ne s'entendait plus dire la messe envoya le plus petit de ses enfants de choeur se glisser...

  • La ronce

    05 janvier 2017 ( #prose poétique, #photo-graphie )

    Comment s’est-elle trouvée ornée de cette corolle au matin du premier de l’an, elle ne le saura peut-être jamais. Elle qui est une des rares feuilles encore présente en hiver, à peine a-t-elle senti, dans la nuit, le froid la visiter. Par vagues successives...

  • Les simples

    10 avril 2016 ( #Compostelle )

    Si elles se cachent au creux des chemins, Ce n'est pas pour se soustraire à la vue, C'est parce qu'elles ont la pudeur des êtres fragiles. Elles savent qu'elles ne doivent leur éclat Qu'à un rai de lumière tardant à quitter son oblicité pour musarder...

  • La présence

    12 avril 2016 ( #Compostelle )

    Placé par on ne sait quelle main sur le chemin, le chandelier à sept branches ne porte plus la flamme des premiers temps. Il est pourtant toujours au rendez-vous pour celui qui perçoit dans la lumière du soir le symbole de la présence. Loin d'être innocente,...

  • Voir

    23 mai 2016 ( #Compostelle )

    Quatre hommes chevauchant quatre autres hommes, c'est ce que voient nos yeux sur une des colonnes nord de l'abbatiale de Saint Sever. A partir de là, tout commence! Car s'ils grimpent sur les épaules de l'un, s'appuient sur le visage de l'autre, s'agrippent...

  • Minéral

    02 février 2017 ( #photo-graphie, #'poétie' )

    Que savons-nous de ce qu’endure la pierre qui gémit, avant de craquer ? La souffrance silencieuse lui est-elle nécessaire pour accomplir sa tâche? Elle attend la délivrance. D’où cette fente de laquelle jaillira peut-être la vie espérée. Et dès lors que...

  • Conte du temps réfugié

    25 février 2017 ( #photo-graphie, #prose poétique )

    A l’abri derrière la barrière Sous un simple chaudron rouillé Le temps s’est réfugié. Las de poursuivre sa course. Chaque génération le poussait à aller plus vite. Et comme il ne sait pas résister, Le temps, car il va, il va de l’avant. Il s’est mis à...

  • Les sentinelles

    03 juin 2016 ( #Compostelle )

    Situées à bonne distance des pèlerins, en contre haut du chemin, nous les voyons avancer. Peu se plaignent. Ils ont fait le choix de marcher. Ils sont animés d'un désir singulier qui les pousse. Certains ont attendu des années, d'autres sont partis sur...

  • Le pont

    25 août 2017 ( #photo-graphie )

    Ce que le fleuve murmure au pont, Seuls le savent ceux qui écoutent A la nuit tombée, attentivement, Lorsqu’ils passent d’une rive à l’autre. Navarrenx, le 19 août 2017 Fin de ma marche pour 2017, au départ de Conques, dans le gîte municipal fort bien...

  • Haïkus de l'arbre

    01 octobre 2017 ( #haïkus, #photo-graphie )

    Il suffit à l’arbre De regarder le ciel Pour trouver son chemin * Dans les branches, La mélodie du vent. Oui ! Mais le silence des racines … * Pour chanter, l’arbre a besoin de l’oiseau. Et l’oiseau le lui rend bien Qui y niche au printemps. * Automne....

  • Vœux 2018

    02 janvier 2018

    Je nous souhaite la force de la sève, L'opiniâtreté du bourgeon Et l'émerveillement de la feuille. Je nous souhaite d'être flûte avec le vent, miroir avec la lumière. Je nous souhaite d'être ombre dans laquelle il fait bon grandir, D'être abri pour les...

  • Voeux 2019

    04 janvier 2019

    Comme Ia pierre aspire à être cathédrale, je nous souhaite de nous élancer vers le ciel, Comme la fleur caressée par la beauté, je nous souhaite des voluptés fécondes, Comme le fruit délivrant sa chair, je nous souhaite d'apaiser la faim, Comme la fenêtre...

  • Se laisser faire

    31 août 2020

    Immobile, sans rien faire, Il voulait se laisser faire par le vent. Le vent s’est détourné. Alors il a tenté du côté des pierres. Elles sont restés immobiles. Il voulait se laisser faire par l’eau de la pluie, Elle l’a évité. Il a bien pensé au soleil...

  • Aux amoureux

    07 septembre 2020

    Lorsque l’eau rencontre le pont, c’est l’arche qui s’offre d’abord à elle. Et avec l’arche, le vide créé par le cintre de pierres. Pour le passant, ce qui importe, c’est le tablier, Mais pour l’eau, c’est le vide par où s’engouffrer. Et si ce vide n’est...

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>