Veilleurs

Publié le par Denis

 

Veilleurs,

Ils se tiennent au bord de la nuit

En effleurant le sommeil.

Psyché les retient

Dans la trame qu’elle tisse

Avec les fils du jour.

Une boule de chaleur,

Echappée d’une forge existentielle,

Laisse parfois perler leur front.

Le matin les accueille

Avec pour toute récolte,

Un ventre de pierres

Que le jour devra broyer.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article