Sève

Publié le par Denis

 

L’arbre n’a pas demandé à être embrassé.

Collé à son tronc,

L’enfant se nourrissait,

Tête feuillue et pieds noueux.

Et la chaude sève riait

De venir battre ses tempes,

Mêlée au sang innocent.

 

 

 

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article