Via Turonensis du 21 au 24 août (1ère partie)

Publié le par Denis

Mon rapport d'émerveillement sur le chemin de Tour. 

Le 21 août Pons-Boisredon (Charentes) 

Neuf soleils autour d'une même tige cherchent la meilleure exposition. Où se tourner, se dit la tige, ne sachant plus à quel soleil se vouer. 

La marre souillée se cache des regards sous sa fine étole verte. 

De vieux tournesols, au soir de leur vie, prient, courbés sous le poids de leur graines. 

 

Un grand merci à Danielle et Dominique qui m'ont ouvert, à Boisredon, les portes de leur maison dans laquelle tout, intérieur comme extérieur, respire leur art de vivre proche de la nature et des gens. 

Le 22 août Boisredon-Lamarque (Gironde) 

L'aube caresse de ses doigts d'or les inflorescences du maïs qui chaque matin l'attendent sagement. 

La fougère comme moi prend de l'âge, moi en blanchissant, elle en jaunissent. Tous deux allons vers plus de clarté. 

Au milieu d'inflorescences duveteuses, toutes féminines, la mâle inflorescence du roseau. 

Le miroir de l'eau réfléchit si bien qu'on devrait dire: il réfléchit beau. 

 

Ma profonde gratitude à Annie et Jean Marie qui m'ont reçu comme un ami, m'enveloppant d'une sollicitude mesurée, comme ils le font pour tous les pèlerins de passage chez eux, à Lamarque que l'on atteint après avoir pris le bac qui traverse l'estuaire de la Gironde. 

 

Le 23 août Lamarque-Talence

L'ancien temple protestant, devenu temple de la consommation garde au front la marque de son passé. Sur l'arc de la porte est gravé: " Nous ne faslsifierons point la parole de Dieu."

Mon plaisir: un grand cru de Margaux, dont j'ignorais l'existence. Je savoure sans modération. 

À tous ceux que l'âge mur effraie, la ronce rappelle qu'au temps de sa jeunesse elle n'est qu'épines et cependant délivre au temps de sa maturité une baie délicieuse qui porte le nom de mûre. 

La pierre, qui offre aux spéculateurs comme aux sculpteurs le visage de l'éternité, présente parfois une tendresse qui la ronge et fait sentir toute sa fragilité. 

Françoise et Philippe, amis de longue date, m'ont offert le gîte et le couvert à Talence, au sud de Bordeaux. Une soirée consacrée à l'amitié. 

Le 24 août, Talence-Le Barp

Le cigne en majesté forme le V de la victoire. Les canards n'en ont cure qui vaquent à leurs occupations. 

Entre la passerelle et l'eau existe un lien secret. Le ruisseau lui chante sa petite musique aquatique tandis qu'elle lui délivre ses notes boisées de xylophone au passage des pèlerins. 

À la terminaison de chaque écaille, un oiseau veille sur la pomme de pin. Ils s'envoleront avec sa chute. 

Ne dites surtout pas au pin qu'il penche, il risquerait de tomber. 

Grand merci à Marie Claude qui nous a ouvert le gîte du Barp, nous prodiguant mille conseils sur la prochaine étape, sur les fonctionnalités du gîte et sur les commerces, ne nous quittant qu'assurée de notre bien être, Jeff, Elodie et moi. 

 

Via Turonensis du 21 au 24  août (1ère partie)
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Billot B. 27/08/2021 21:51

Tellement doux, ce regard qui s'intéresse à tous les détails! Merci

Denis 01/09/2021 16:40

Merci Benoît pour ce doux accueil de mes émerveillements. ????