Marie

Publié le par Denis

Marie

On me représente souvent avec mon enfant dans les bras. Comme toute mère, je suis attachée à montrer le beau garçon que son père et moi avons eu. Il avait tous les dons plus un, celui de l'esprit. Une colombe l'habitait.

Il pouvait l'envoyer sur les hommes et les femmes qu'il croisait. Elle savait toujours trouver  le noeud qui les enfermait en eux-mêmes et elle le dénouait. Puis elle lui revenait en souriant de voir leur pas à nouveau léger et confiant.

Lorsqu'il a disparu aux yeux des hommes, il leur a laissé cette colombe. Certains le savent qui ont longtemps marché, courbés, et qui, après sa venue au détour du chemin, se sont redressés.

 

Villafranca del Bierzo, le 20 juin 2016

 

Tous mes remerciements aux moines qui ont fondé le monastère St Nicolas et à ceux qui longtemps après leur départ ont voulu que ce bâtiment vive, le transformant en une albergue pour pèlerins, un peu étonnés de voir les tables dressées dans le cloître, mais ravis d'avoir à disposition ce lieu de mémoire pour y déposer leur fatigue et en repartir ressourcés.

Publié dans Compostelle

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article