Les cigognes

Publié le par Denis

Les cigognes

Selon une légende qui nous représente avec un enfant emmailloté sur le bec, nous apporterions aux futurs parents leur bébés, confiés à nous par le gentil gnome qui les pêche dans les eaux souterraines de la cathédrale de Strasbourg avec son filet d'or.

Chacun sait comment les bébés viennent au monde. Mais savent-ils, les parents comment ils ont été choisis eux, par leur bébé? Savent-ils que de ce lieu, où se tiennent les âmes avant de prendre corps et après avoir l'avoir quitté, le monde incarné est visible avec ses chuchotements, ses prières, ses regards alanguis vers les divinités fécondes.

Notre bec, qui du haut du clocher pointe vers les maisons, est sûrement plus habile à ramasser les serpents des marais qu'à désigner au bébé la demeure où résident les parents qu'il a choisis.

Il reste qu'il nous plait de claquer du bec avec la cloche chaque fois qu'elle sonne pour un tel événement qui restera heureux tant que restera entier le mystère de la naissance.

Boadillo del Camino, le 12 juin 2016

Mes remerciements à cette albergue privée tenue en famille, qui outre le confort, a l'avantage d'avoir un bassin pour se détendre les pieds et d'être au centre du village, ce qui m'a permis d'assister à la messe prononcée par Gabriel, un jeune prêtre pèlerin, qui dit à peu près aussi souvent des messes dans les églises ouvertes du chemin que je n'y chante.

Publié dans Compostelle

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article