Le trésor caché de l'anglais

Publié le par Denis

Le trésor caché de l'anglais

Il était une fois une église possédant un retable baroque derrière lequel une famille de souris fort croyante, mais bruyante avait élu domicile.

Un jour le curé qui ne s'entendait plus dire la messe envoya le plus petit de ses enfants de choeur se glisser derrière le retable pour y déposer le poison censé occire toute cette sainte ribambelle.

L'enfant revint blanc de poussière affirmant qu'un mur de pierre protégeait la famille et qu'elle n'était pas prête d'être délogée.

L'abbé fort marri prit une sainte colère et avec elle les grands moyens. Il fit démonter le lourd retable baroque aux anges joufflus, soufflant dans tous les sens, sûr de son bon droit chrétien puisant dans la parole divine, lui assurant que l'homme dominait sur règne animal.

C'est ainsi que fut découvert le retable de pierre désormais visible de tous les fidèles et des quelques pèlerins qui osent pousser la porte de la petite église d'Audignon.

Installé là par l'anglais durant sa présence en Aquitaine, il attendait sagement que l'entente cordiale et un abbé au caractère bien trempé que narguaient de pieuses souris permissent de le dégager des pesants siècles baroques et de le faire briller de tous ses atours afin de poursuivre la tâche d'éducation du peuple aux textes bibliques, voulue par son créateur.

 

Hagetmau, le 23 mai 2016

 

Toute ma gratitude à la ville d'Hagetmau qui non contente d'être une belle ville au joli sourire souligné par les nombreuses places ornées de palmiers, a un fameux sens de l'accueil doublé d'un sens social avéré puisque dans le même lieu elle abrite la maison de la solidarité, le secours populaire, et l'accueil aux pèlerins, du reste pas les moins nécessiteux.

Publié dans Compostelle

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

S 24/05/2016 11:27

Merci de nous faire visiter la France profonde et ses trésors cachés. Même après Ostabat, où tu rejoindras le chemin que j'ai fait, je suis sûre que je ferai encore de belles découvertes.
je vous embrasse

Denis 01/06/2016 07:01

Merci Marie. Après une petite période de flottement, au départ de Marie, j'ai vite été repris par l'ambiance du camino en Espagne et le sentiment de faire parti du troupeau tout en restant dans mon chemin. Bizs