Le foin

Publié le par Denis

Le  foin

Le foin c'est ...

Un départ des faucheuses dans la rosée du petit jour, sitôt l'jus bu, avec 4 jours de beau annoncés par la météo,

C'est le va et vient lancinant de la biellette actionnant les sections de la lame dans l'herbe qui se couche,

C'est la mécanique habile des doigts de la faneuse qui projettent en pluie les tiges derrière elle,

C'est la presse qui avale goulûment les andains pour les recracher en ballots sagement alignés,

C'est la charrette au faîte de laquelle on tutoie le ciel qui menace déjà,

C'est l'odeur la plus prégnante de la plaine qu'enfermera désormais le grenier, et ne vous quittera plus,

C'est les filles qui se font culbuter avec délice dans ce parfum enivrant malgré le picotement sous les fesses,

C'est l'endroit où il est doux de se cacher pour pleurer,

C'est tout cela le foin...

avant de devenir la boule que rumine bravement une vache couchée dans l'herbe et qui regarde passer les pèlerins comme on regarde passer un train, au loin.

 

Auros, le 16 mai 2016

 

Mes remerciements aux propriétaires du chateau qui ont eu la bonne idée d'ouvrir leur accueil également aux pèlerins, prenant juste ce qu'il faut de temps pour montrer le lieu, prendre leur dû et tamponner les crédentiales.

Publié dans Compostelle

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

SIMON Marie 17/05/2016 12:03

On sent le vécu dans ton texte, depuis les termes techniques jusqu'aux filles bousculées ! Par qui ?
Bon chemin
Amitiés à tous les deux
Marie

Denis 18/05/2016 07:24

Par qui crois-tu, sinon par ces jeunes gaillards, pardi, nourris au lait de vache et au salaisons, dont j'ai fait parti.