Le bief

Publié le par Denis

Le bief

Contrairement aux idées reçues, ce n'est pas la rivière qui fait tourner les meules, elle est bien trop inconstante et agitée.

C'est moi qui apporte de l'eau au moulin et fait moudre la farine.

Sur mon parcours entre les saules et les prés, après avoir quitté la rivière, j'accumule la force tranquille.

A me voir, personne ne se doute que je vais me sacrifier en me précipitant plus loin sur les auges de la roue dans une lutte sans merci dont le meunier sortira vainqueur et avec lui tous ceux qui se nourriront de pain.

Merci de me donner l'occasion de réparer cette injustice et de parler un peu de moi, dont on ignore souvent jusqu'à l'existence, à part les amoureux des moulins, les notaires qui savent la valeur d´une chute d'eau et quelques pèlerins qui suivent mes rives d'un pas tranquille.

Bazas, le 17 mai 2016

Ma profonde gratitude à Françoise et Vincent qui nous ont cherché sur le parvis de la 'cathédrale oublié´ de Bazas et accueillis dans leur magnifique " petit moulin" qu'ils ont entièrement restauré et transformé en un lieu paisible où règne la beauté, la convivialité et le souci du prochain.

Publié dans Compostelle

Commenter cet article