La belle dame

Publié le par Denis

La belle dame

Il arrive que le pèlerin croise sur son chemin des demeures anciennes et vénérables.

Lorsque la beauté règne sur l'une de ces belles dames, même la charpente devient une oeuvre d'art.

Cette façon de coiffer les murs épais est un chant au savoir faire des bâtisseurs. Chaque pièce de la forêt domestiquée, rabotée, mortaisée joue sa note dans le concert qui l'élève par dessus la frange crénelée ceinturant le chateau moyenâgeux.

Pannes, chevrons, liteaux dispensent les longs traits sur lesquelles sont venus se poser une à une des milliers de tuiles tandis les arbalétriers, les entraits, les contrefiches et les poinçons reposant sur des croix de Saint André structurent l'harmonie qui soutient l'oeuvre.

Ainsi toute la construction étant à l'aune de sa coiffe, les années n'ont fait qu'ajouter aux charmes de la belle dame, pour le plus grand bonheur du pèlerin qu'elle accueille.

 

Saint Astier, chateau de Puy-Ferrat, le 9 mai 2016

 

Ma gratitude aux bâtisseurs et aux derniers propriétaires du chateau de Puyferrat qui après l'avoir restauré ont ouvert l'accueil aux hôtes aux pèlerins.

Publié dans Compostelle

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article