La fosse commune

Publié le par Denis

La fosse commune

La mort n'est pas ici. Je ne suis qu'une fosse où reposent les restes des pèlerins qui l'ont croisée.

Ils sont arrivés ici à Roncevaux, certains bien vivants et d'autres bien malades. La mort rodait sur le chemin. Que voulez-vous, ils ont été jusqu'à cinq mille par jour à se lancer dans l'aventure, venus des quatre coins de l'Europe. Elle s'abattait sur les plus atteints, comme le félin sur la proie fatiguée du troupeau.

Elle les suivait jusqu'à l'hôpital où ils recevaient avec une sollicitude infinie soins et sacrements. Certains arrivaient à desserrer l'étau et repartaient. D'autres non.

Alors je les accueillais du mieux que je peux avec ma terre douce des pentes de Navarre.

Ici est la paix. La mort n'est pas ici. Elles est parmi les vivants.

 

Larrasoana le 31 mai 2016

Mes remerciements à la municipalité de ce village de la vallée au charme confondant qui met à disposition dans son albergue municipal au prix de huit euros un lit, -certes dans un dortoir de 40 places-, des douches, une cuisine, des distributeurs de boissons ou de nourriture et un accès libre a la wifi.

Publié dans Compostelle

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article