Gai comme un canal, un jour de pluie

Publié le par Denis

Gai comme un canal, un jour de pluie

Entre ses rives, comme entre deux lèvres ouvertes, il contient un chant grave.

Le plus souvent il déroule sa voix de basse continue aux côtés de la rivière, qui rit, gambade et jette ses trilles en courant parmi les saules et les rochers.

Il aurait bien aimé, le canal, pousser parfois dans les aigus, quitter le sol grave et profond pour atteindre à la légèreté.

Mais il est trop sage, le canal, et trop accueillant.

Jamais, il n'osera braver les écluses que des crémaillères tiennent solidement closes.

Jamais il n'osera laisser à sec le fond de son lit.

Trop de noyés s'y sont couchés.

Saint Réverien, le 17 avril 2016

Ma profonde gratitude à Gérard, bénévole de l'association du chemin de Compostelle, voie de Vézelay, qui garde le gite municipal, aménagé dans l'ancienne poste désafectée du village. Après une journée de pluie continue, j'y ai trouvé de quoi me sustenter et restaurer mes forces, ayant à ma disposition soupe, plats micro ondables, yaourts, et une boite pour verser l'argent correspondant.

Publié dans Compostelle

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article