Tout se transforme, heureusement !

Publié le par Denis

 

 

Mon père le disait parfois, avec un soupçon de nostalgie

Et avant lui surement mes aïeux, et mes ancêtres :

 « Rien ne sera plus jamais comme avant »

 

Les temps passent. Celui des guerres, celui des lumières

Celui des cathédrales, celui de Rome et d’autres plus anciens,

Ont marqué la page du grand livre des transformations.

 

Combien de silences, de déserts, de chants

Combien d’indignations, de délices, de renoncements,

Combien d’élans, de deuils, de pardons

Nous faut-il vivre pour pouvoir dire :

« Cela ne sera plus jamais comme avant, heureusement ! »

 

Est-ce en l’avenir qu’il nous est  demandé de croire,

Ou en la capacité de transformation du monde créé et  incréé ?

Le monde que nos enfants reçoivent  n’est-il pas déjà autre,

Avec le terreau où se décomposent obscurément nos idées, nos passions

Et où croissent vers le jour les germes que nous y avons glissés,

Heureusement.

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Francis Panigada 16/07/2011 00:34


Heureux de te lire, j'avais perdu l'adresse de ton blog, maintenant je vais pouvoir savourer tes mots. J'en profite aussi pour te glisser l'adresse de mon blog que je viens de créer sur lequel je
suis en train de rapatrier une année d'écrits http://ecritvain.over-blog.com/
A bientôt Francis