Tout se transforme

Publié le par Denis

Y a-t-il philosophie plus positive que celle-ci.

Les objets, les montagnes, les goûts, le climat, les valeurs, le système planétaire, pêle-mêle, ne seront pas demain comme aujourd’hui.

Une force de transformation est à l’œuvre, et ce n’est pas l’homme seul qui la nourrit.

Ceux qui ne voit que la capacité de dégradation de cette force, peuvent se rappeler que c’est bien de la dégradation de certaines matières que d’autres tirent leur subsistance ou leur existence.  Il en va du vivant comme de la matière inerte.

De là à dire que l’existence de nos arrières-petits enfants prospérera sur la recomposition de ce qui  préside aujourd'hui à notre existence, est juste et à la fois un peu court.

Qui peut garantir en effet que la peur, l’asservissement ne seront pas les fruits qui vont apparaître et grandir sur le compost de nos égarements d’aujourd’hui ?

C’est peut être cette attitude inquiète qui peut nous conduire aujourd’hui à la vigilance dans nos choix, depuis celui de fermer les lampes et le robinet à celui de notre bulletin de vote.

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article