Sans mot dire

Publié le par Denis

 

Ils avaient poussé le prophète vers la falaise,

Pour lui faire payer l’insolence de son discours,

Lui, l’enfant du pays, qui se disait leur maître.  

Arrivé au bord du précipice, il s’arrête, se retourne,

Regarde chacun, le saisit dans sa vérité.

Et par la seule grâce du souffle  qui l’habite,

Sans mot dire,

Il traverse la foule,

Puis il part

Sans maudire.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article