Regards

Publié le par Denis

 

Certains matins,

Tandis que personne ne s’y attend

La tendresse fait irruption dans la rue.


Il flotte un parfum  chaud et doux.

Des plumes s'échappent des fenêtres.

Alors, les gens se regardent

Non pas pour se dévisager

Mais pour s’envisager.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article