Haïku du vent

Publié le par Denis

 

Il n’y a de traces

Qui, sous le vent de l’oubli

Un jour ne s’effacent

 

Commenter cet article