Gîte en Normandie

Publié le par Denis

Cerné de vaches, comme il est fragile, le gîte !

Leurs museaux passent à travers le colombage,

 Arrachant des lambeaux de torchis.

Çà et là, gisent à terre des brins de chaume,

Venus du toit où vivotent des roseaux.

Combien de temps encore tiendra-t-il,

Sans rien d’autre à offrir

Que son histoire,

Et sa faiblesse ?

Commenter cet article