Départ

Publié le par Denis

Vous êtes encore là et déjà un peu ailleurs.

Il est temps de vous dire quelle place vide,

Désormais, sera celle de votre absence.

 

Cette place là qui est au fond de nos cœurs

Avec ce que vous y avez laissé

De perles, de soie, de germes et de larmes

Personne ne voudrait qu’elle soit occupée

Par un autre bien que celui de l’amitié

 

Et pour n’être pas orphelin de celle là,

Si ce n’est se voir, il faut alors croire !

Croire que par delà l’éloignement

Il y a une proche distance qui unit

Et rassemble ceux qui ont vécu

Des mêmes heures heureuses.

 

Laissez nous là votre amitié

-Mais je sais qu’elle nous est acquise-.

Ne l’emportez pas !

Revenez y goûter quand le manque se fera sentir. 

Nous tisonnerons alors ensemble les braises d’un feu

Celui du partage,

qui ne s’éteindra pas.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article