Fils

Publié le par Denis

Ils se tiennent au creux de notre chair, longtemps.

Tour à tour tuteurs lorsqu’ils nous tiennent debout

Et canifs lorsqu’ils ravivent  la plaie,

Ils n’en finissent pas d’être nous,

 

Et sont totalement autres. 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article