Le grillon du Quercy

Publié le par Denis

 

Sur le causse du Quercy, un grillon frottait ses élytres dans le plein midi.

"Y a-t-il âme qui vive",  chantait-il sur la terre nue,

Protégé par quelques brins d’herbes sèches.

 

Une congénère femelle l’entendit et ne sut que répondre.

L’appel l’abîma dans un questionnement sans fond :

Avait elle une âme ? Une âme qui vive…

 

Le grillon n’ayant eu aucun écho de toute la journée

Resta seul ce soir là, à méditer sur son sort.

Il conclut sur la piètre qualité du chant émis par ses élytres.

 

Le lendemain, posté sous le même brin d’herbe, il chanta :

"Y a-t-il âme qui veuille se plonger dans la mienne",

Sûr de la trouvaille, qui laissait augurer d’une belle rencontre.

 

La congénère femelle qui avait conclu à l’existence de l’âme,

Lorsqu’elle entendit l’invitation, sentit son corps se rétracter.

Elle rechignait à voir son âme se noyer dans une autre.

 

Le grillon sans réponse de tout le jour, plus solitaire encore

Se décida le soir venu à remettre sur le métier son désir.

Car ce à quoi il aspirait bien sûr, était l’accouplement.

 

Mais comment séduire par le seul chant de ses ailes

Une femelle, lorsqu’on est un grillon à l’âme sensible ?

Il renonça aux mots pour composer la plus personnelle des musiques.

 

Celle qui entendit le chant sublime qu’il émit ce jour là,

Sut que la musique pénètre l’âme plus sûrement que les mots,

Et se laissa féconder par celui qui l’avait atteinte si profondément.

Publié dans 'poétie'

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Simon 30/09/2020 14:46

Coucou Denis
Tu sais, mieux que quiconque que la musique peut séduire et ce n'est pas Nola qui me contredira
A bientôt
Marie.

Nemo 29/09/2020 18:30

Quel doux poème ! Si les âmes des hommes étaient aussi simples qu’il suffise d’une musique pour séduire ! Je me voudrais grillon et trouver la musique qui touche. Il vaudrait mieux que nos mots se taisent? Et pourtant les mots peuvent être l’instrument de la musique de l’âme, si ces mots sont une parole vraie . La difficulté est de trouver la bonne tonalité, le bon tempo, l’harmonique qui va pénétrer l’âme de l’autre.

Annie 29/09/2020 12:09

Merci pour ce conte...

Denis 29/09/2020 13:12

Une poétie, tout droit sortie du chemin de Compostelle entre Roquamadour et Cahors, par temps très chaud.????