Tatouage

Publié le par Denis

Jeunesse impérieuse,

Tu dictes ta loi

Jusque dans la chair.

 

Porter le monde dans sa paume

Ne te suffit plus à l’établir

Tu désires en être pénétrée.

 

La pierre gravée

La toile peinte, les mots dits

tout s’essouffle et tiédit à tes yeux.

 

Le symbole cherche à se nourrir

d’encre et de sang

par delà l’image.

 

Rocs, ciels, flèches, ailes, promesses...

s’engouffrent alors sous la peau

et s’y établissent durablement.

 

Ils forment ainsi un monde obscur

Révélant des vérités intérieures

Dont nul ne saura ce qu’elles recèlent, vraiment.

Publié dans 'poétie'

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article