Que faire de la joie ?

Publié le par Denis

Que faire de la joie, une fois trouvée, sinon la prendre !

 

La prendre dans ses bras, la caresser, la cajoler,

Lui dire qu’on ne la quittera plus

Maintenant qu’elle vous a rendus à vous même.  

 

Apprendre ses ressorts, ses mimiques, ses facéties, ses secrets

Apprendre à la retrouver là où elle se tient,

Avec sa robe légère et son goût de friandise sur les lèvres.

 

Elle ne s’impose pas, la joie. Elle a besoin d’être désirée.

Elle ne fait pas le poids face aux passions tristes dont on fait les romans.

Elle, dont la légèreté est celle du papillon au moment où il se pose sur la fleur. 

 

Mais si elle sent, par la porte entr’ouverte, un parfum de violette

Elle sait que vous êtes prêt à la recevoir, à lui offrir son espace.

Alors elle s’insinue dans votre chambre intérieure, qu’elle repeint petit à petit.

 

Elle commence par dérider le front, puis passe aux pommettes qu’elle relève

Elle s’attaque au foie, à la rate, à tous les viscères qu’elle lave et dénoue

Pour finir par le regard qu’elle rend limpide comme l’eau d’un vase fraichement renouvelée.       

 

Si vous prenez la peine de lui offrir un ciel pour s’ébrouer

Ne soyez pas triste lorsqu’elle vous aura quitté,

Vous saurez qu’elle disperse vos poussières dans l’azur

 

Pour vous revenir plus neuve et plus pimpante qu’avant,

Et diffuser du plus creux de vous et la sève et le souffle.  

Que faire de la joie retrouvée, sinon la prendre et la garder !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

joyeuse 09/07/2018 18:13

j'aime bien
Je repasserai sans repasser vos chemises