Oiseaux

Publié le par Denis

 

Donne à l’oiseau triste

La mousse où source ta joie,

Plus doux sera son nid.  

*

Mais que peut le ciel

Sur lequel l’oiseau dessine,

Si ce n’est le porter

*

L’hiver n’aime pas les oiseaux

Qui le lui rendent bien,

En se taisant.

*

Une baie à terre,

Reste du repas de l’oiseau.

L’écorce est rouge sang.

*

Au plus haut du ciel

Un cri, celui de l’oiseau

Frappé par une aile.

*

Dans un ciel gris vole

Un oiseau gris, comme le ciel

Pourtant ce n’est pas triste

*

La plume de l’oiseau

Se joue de l’air qui la caresse

Et la tient en respect.

*

L’oiseau ne dépend

Ni de l’arbre, ni de la baie

Mais d’un soupçon d’air.

 

 

 

 

Publié dans prose poétique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

simon 22/01/2018 11:39

Tu aurais pu ranger ce poème dans les haïkus. Chaque strophe en est un.
Merci