Terres inconnues

Publié le par Denis

Saveurs, étoffes, danse, pluie, racines, mauve, …

 

Assis au milieu des mots,

Le poète accueille ceux qui veulent être du voyage.

Ils lui grimpent dessus, lui font la fête

Tant ils sont heureux, les mots, de servir le chant du monde.

 

Il les invite et les aide à se ranger sur la page,

Par goût, par affinité,

Car il sait que certains se ternissent mutuellement

Tandis que d’autres se renforcent pour libérer toute leur saveur.

 

Lorsque le travail est achevé, lorsque le sens est donné,

Le poète libère les amarres.

Libre alors au poème d’aller vers le large

Vers ces terres toujours inconnues,

Que sont les âmes éprises de poésie,

Par qui se réenchante le monde .

 

 

 

 

 

Publié dans prose poétique

Commenter cet article

Denis 19/03/2017 22:25

Bonsoir Annie,
Merci de cet accusé de réception, en provenance de la Loire, terres qui ne me sont pas si inconnues que cela.
Je vous souhaite d'être au plus près de vous .
Bonne semaine
Denis

annie 19/03/2017 10:48

Le poème est allé se promener jusqu'aux bords de Loire, il s'est arrêté sur le rivage stupéfié par les cris des oiseaux qui emplissent ici le paysage le temps de faire naître à l'eau et au ciel la nouvelle génération.
Merci Denis