Automne

Publié le par Denis

Ce que murmure la feuille à la branche avant de la quitter,

Le saurons-nous un jour ?

*

Le cri qu’émet la feuille lorsqu’elle touche le sol

N’est pas plus aigu que celui qu’elle émet

Lorsqu’elle quitte la branche. 

Ne peuvent l’entendre que ceux qui ont déjà tout quitté.

*

Les feuilles ne quittent pas l’arbre comme on quitte un navire.

Il n’y a pas de préséance, comme il n’y a pas de menace.

Chacune a le temps de se préparer pour le grand voyage

Et décide du moment opportun.

*

Savent-elles lorsqu’elles confient leur verte jeunesse au printemps

Que l’été aura besoin de leur ombre pour se protéger,

Que l’automne n’existera que par les couleurs de leur âge,

Et que l’hiver silencieux sera orphelin de leur babillage.  

 

 

Publié dans prose poétique

Commenter cet article