Prière au jour

Publié le par Denis

 

Ce que le jour n’a pu accomplir

La nuit le couvre de son voile,

Lui restituant au matin l’œuvre inachevée,

 

Mais pas à l’identique, tout à fait.

Car elle ne tient pas à être en reste, la nuit,

De la tâche assignée à chacun.

 

Elle veut y mettre son grain de poivre.

Le sommeil est son allié, qui lui ouvre la clé des songes,

Par lesquels elle verse sa secrète alchimie.

 

C’est ainsi qu’au lever, un sourire peut naître

Sur le visage encore endormi de la jeune femme,

Elle apprendra plus tard qu’elle a conçu.

 

C’est ainsi que l’impétrant se réveille léger,

Il apprendra plus tard qu’il a obtenu sa charge,

Ou que l’étudiant a la solution à son devoir. 

 

Jour, accepte de laisser en repos ceux

Que le soir vient cueillir au beau milieu de leur tâche

Et laisse le repos de la nuit parfaire ton œuvre.  

 

 

 

Publié dans prose poétique

Commenter cet article