Ne te retourne pas

Publié le par Denis

Ne te retourne pas sur le lit défait de la nuit,

Tu risquerais de ne pas voir s’ouvrir la main tendre de l’aube,

Ni de sentir battre doucement le cœur délicat des violettes,

Ni d’entendre le pas du jour s’avancer sans bruit sur la plaine.

Publié dans prose poétique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article