Beauté

Publié le par Denis

 

Il n’est que de la voir tapie au beau milieu du jour,

Pour comprendre qu’elle n’attend que l’occasion  

De vous sauter au visage, de vous prendre aux tripes,

De vous saisir tout entier par le corps et par l’esprit

Pour vous extraire de votre sommeil engourdi.

 

La beauté est patiente comme un animal en chasse. 

A ceux qui vont leur chemin, elle  dresse soudain,

Face à eux, un visage désarmé, sauvage et tendre,

Vous tendant ses lèvres de larmes sous des yeux conquérants

Afin de recueillir les baisers de votre âme affolée.

 

Croiser la beauté n’est pas une vaine entreprise.

Ses doigts, lorsqu’ils ont serré votre cœur,

Creusent un sillon, qui longtemps encore,

Recueillera les semences du jour

Pour en faire des nourritures célestes.

 

 

 

 

Publié dans prose poétique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article