Sant Iago

Publié le par Denis

Sant Iago

A vous qui parfois êtes venus de si loin,
Je vous offre mon épaule.

Approchez votre main, laissez-là se poser sur celle de droite ou sur celle de gauche ou les deux.

Déposez là ce qui a fait votre poids durant tout ce parcours, à commencer par celui de vos peurs qui a rempli votre sac.
Déposez là les derniers débris de ce qui a été nettoyé et les restes de ce qui a été dénoué.

Avant vous toute une foule a déjà fait ce geste,
Derrière vous toute une foule attend de trouver une épaule.

La mienne se trouve au bout du chemin qui porte mon nom, celui qui vous a désencombré et conduit au plus près de vous.

Allez, maintenant!
Il est temps de partir sur le vôtre.

Santiago, le 26 juin 2016

Merci à tous ceux qui ont contribué à faire de ce chemin ce qu'il est.

Publié dans Compostelle

Commenter cet article

Djane 30/07/2016 15:19

nouvelles de mon pied : Après repassage aux urgences de Santiago, doublement de la pénicilline. Puis bus pour Fisterra mais ne gardant que la chambre décision fut prise... résultat : rapatriement sanitaire grâce à une organisation tip top des organismes concernés. Urgences en France : mauvais diagnostic espagnol, en fait lésion des tendons et œdème de la cheville, pose d'une attelle. Désormais je ne boite presque plus. Et toi, ce retour après tous ces jours en marche ? Le quotidien ne fut pas trop dur ?

Denis 02/08/2016 13:38

Je n'ai jamais bien cru à cette histoire d'infection, ni toi non plus d'ailleurs. Je suis heureux d'apprendre ton bon rétablissement. Non, le quotidien ne fut pas trop dur,malgré des tâches lourdes qui m'attendaient. L'esprit du chemin était bien présent, et j'ai pris les choses avec distance. Bel été

Djane 29/07/2016 09:20

Tout d'abord ce sont les photos qui m'interpellent, si belles, si colorées, si tout ! Trois appareils nous as-tu dit ? Oui décidément l'œil du photographe est bien armé et c'est mérité.
Grande sotte que voilà, je lis tes écrits à l'envers, commençant par l'arrivée sur Santiago.

Je me resitue, Djane la boiteuse sur les derniers kilomètres. Certes boiteuse mais reconnaissante de ces kms faits ensemble sur notre avant dernière portion. Merci pour cet accompagnement.

Oui je vais revenir sur ces pages, peu importe l'ordre finalement, et me régaler des yeux et de la musique des mots.

Denis 30/07/2016 11:05

Bonjour Jane,
Merci beaucoup pour ton commentaire et ton appréciation que je trouve ici et m'est bien agréable. Oui, je t'ai trouvée bien courageuse ce dimanche 26 juin à marcher avec cette douleur au pied. Ta détermination était telle que j'ai pensé qu'à un moment dussions nous te porter, tu arriverai à Santiago. Notre soirée et marche commune du lendemain reste un bon souvenir du chemin. Finalement as-tu pu savoir la cause de ta douleur? Infection, fracture ...
Que ces quelques mots posés sur le blog t'apportent de beaux instants à vivre.
Toutes mes salutations à ton conjoint dont je n'ai hélas plus le prénom en tête.
Denis

Claire-Lise Ott 04/07/2016 17:08

Bonjour, pèlerin !
J'ai enfin pris, dans le calme retrouvé de Courson, le temps de lire, méditer et surtout répondre à la dernière série de tes messages quotidiens. Quelle poésie dans l'image et le texte qui résume la marche du jour, tu sais gommer le trivial des petits cailloux dans la chaussure qui ont dû émailler ton quotidien, des ampoules, de la pluie a.s.o.Merci pour ce chemin spirituel, humaniste, où je t'ai rejoint, accompagné souvent, même sans te le dire ! A bientôt Claire-Lise

Denis 10/07/2016 06:51

Merci beaucoup Claire Lise pour ton commentaire que je prends à sa juste valeur, pas seulement d'une amie mais aussi d'une "plume" que je respecte. Oui, c'etait un parti pris que de marcher en ayant les yeux grands ouverts sur la beauté.

Sophie 27/06/2016 21:03

Alors une petite tape sur l'épaule et merci à l'ami Jacques ("l'autre" barbu !), qui a inspiré ce chemin si particulier dont on garde des traces durables.
Ce n'est pas par hasard que l'endurance et la persévérance ont soutenu tes billets quotidiens au fil de ces... 82 jours. Bravo l'artiste, Ultreia !
Sophie

Denis 28/06/2016 07:31

Maintenant qu'Ultreïa est passé, il reste Suseïa dans la chanson, qui veut dite plus haut

francois 27/06/2016 10:39

Merci de nous avoir fait partager tes rencontres et ton chemin ! nous attendons de te voir avec impatience ... si tu clique sur le lien si dessous tu verras les etapes de ta balade (mon petit rituel de pôintage GPS du matin de va me manquer.

Biz

https://awesome-table.com/-KHxwiZc0uZtfbQuBNc4/view

Denis 28/06/2016 07:29

Merci Francois pour ce travail quotidien dont j'aurai l'occasion de usage surement. Allez tu trouveras bien un autre petit rituel du matin