L’ombre d’un doute

Publié le par Denis

Il avait accueilli le doute comme on accueille un doux ami, sans méfiance, sensible à son apparence de creux et de courbes, en pleins et déliés.

Mais au fil du temps, le doute était devenu encombrant, assombrissant progressivement toutes les pièces de sa maison,

Tant qu’il l’a chassé, lui demandant d’aller trainer son ombre ailleurs.

 

Il a alors invité la certitude à partager sa demeure.

Et tout est devenu lumineux. Il faisait jour chez lui.

 

Il avait désormais sur tous les sujets un point de vue éclairant voire définitif.

Il parlait d’autorité, affirmant dans un langage clair des vérités limpides,

 

Sans l’ombre d’un doute, puisque la certitude l’habitait.

 

Il finit par ne plus laisser place à aucun sentiment contradictoire, ni à aucun avis contraire au sien. Cette lumière devint si vive qu’elle finit par l’aveugler, l’empêchant de voir sa triste réalité. Il était devenu seul, abandonné des esprits éclairés.

 

C’est alors qu’il appela celui qu’il pensait pouvoir atténuer de son ombre la lumière si vive qui l’éblouissait.

 

Il fut désormais habité par le doute et par la certitude, mi ombre, mi lumière au gré des rayons de la roue de sa vie.

 

Il se glissa alors dans un tableau de Vermeer.

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Nemo 16/01/2020 16:53

« Rallie-toi à ceux qui essaient, qui prennent des risques, qui tombent, qui se blessent, et qui se risquent à nouveau. Éloigne-toi de ceux qui assènent des vérités, qui critiquent les gens qui pensent autrement, qui n’ont jamais fait un pas sans être certains d’être respectés, et qui préfèrent avoir des certitudes plutôt que des doutes. » P. Coelho La voie de l'archer

denis 18/01/2020 21:25

Merci pour cette citation de P. Coelho, que je ne connaissais pas, et avec laquelle je suis en complet accord.

Nemo 13/01/2020 23:23

On pourrait rajouter:
Il se rendit compte que ses doutes nourissaient ses certitudes, que la controverse confortait parfois ses certitudes, et parfois les transformait en doutes.

Mais...Qu’est ce que le doute, la certitude? Le doute peut être le fruit de nos peurs, et altérer la certitude. Ne faut-il pas, parfois, renoncer à nommer l’un ou l’autre pour vivre l’instant, tout simplement ?

denis 15/01/2020 14:39

Ni renoncer à les nommer, ni renoncer à les vivre
Mais peut être les intégrer pleinement comme étant inhérents à la condition humaine,
Deux faces d'une même médaille, celle de la passion qui nous pousse à valoir.